Un cafard mécatronique pas comme les autres

animal mécatroniqueSi la simple vue d’insectes courant sur le sol de votre appartement vous donne la chair de poule alors vous pouvez passer votre chemin. Dans le cas contraire, laissez-moi vous présenter DASH (pour Dynamic Autonomous Sprawled Hexapod), un cafard mécatronique importé directement de la prestigieuse université californienne de Berkeley.

Avant de rentrer dans des détails plus techniques, quelques caractéristiques chiffrées concernant ce petit robot vous laisseront apprécier la performance des concepteurs. En effet, DASH ne pèse que 16 grammes, il est capable de déplacer 15 fois sa longueur par seconde (soit tout de même 1,5 m/s) et de résister à une chute de n’importe quelle hauteur ! (il a résisté lors de tests à une chute de 28m, hauteur à laquelle il a déjà atteint sa vitesse limite lors de l’impact au sol). Autre atout, le montage de sa structure en polymère et de ses composants électroniques ne requière pas plus d’une heure de travail.

Sous sa carapace, DASH embarque deux actionneurs qui à eux seuls assureront la propulsion de ses six pattes et sa maniabilité. Ainsi, un moteur à courant continu se charge d’animer les trois paires de pattes par l’intermédiaire d’un mécanisme de bielle-manivelle ingénieusement relié au corps de cette blatte bionique. Le second actionneur prend la forme d’un servomoteur qui vient déformer la carcasse flexible de DASH pour lui permettre de tourner à droite ou à gauche. Coté électronique, il est équipé d’un microcontrôleur et d’un module Bluetooth permettant son contrôle à distance.

Comme souligné précédemment, de gros efforts de solidité et de résistance ont été réalisé par l’équipe de chercheurs en charge du projet. Ainsi, la structure et les matériaux choisis (Essentiellement des polymères pour sa structure mécanique) lui permettent d’encaisser des chocs à haute vitesse et de repartir aussitôt sain et sauf.

En se démarquant par sa rapidité, sa robustesse, sa légèreté ainsi que son faible coût de fabrication, DASH s’avère être un robot particulièrement intéressant qui trouvera certainement sa vocation dans l’inspection et la reconnaissance de terrains accidentés. Il pourra ainsi œuvrer dans des endroits où la présence humaine comporte des dangers, tels que les édifices effondrés ou fragilisés lors de séismes.

Source:

University of California – Berkeley : http://berkeley.edu/

Articles similaires:

    None Found

Commentaires fermés pour cet article.

Retrouvez-nous sur

mai 2019
L Ma Me J V S D
« mai    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Messages récents du forum