La mécatronique se normalise

Par

Malgré un marché européen estimé à plus de 32 milliards d’euros en 2006 et promis à une belle croissance, la mécatronique était jusqu’il y a peu en manque de normes. L’AFNOR (Agence Française de NORmalisation) avec l’appui de Thésame a donc comblé ce manque en définissant la mécatronique et en la normalisant.

Historique

Construite à partir de la fusion des mots mécanique et électronique, le terme « mécatronique » a été utilisé pour la première fois en 1969, par un ingénieur de la compagnie japonaise YASKAWA Electric Corporation, pour caractériser un système intégrant étroitement des mécanismes et une électronique programmable.

Norme

En 2008, la norme NF E 01-010 définit la mécatronique comme « la démarche visant l’intégration en synergie de la mécanique, l’électronique, l’automatique et l’informatique dans la  conception et la fabrication d’un produit en vue d’augmenter et/ou d’optimiser sa fonctionnalité ».

La norme précise également que l’intégration mécatronique se fait suivant les dimensions physiques et fonctionnelles :

• Intégration physique : Interpénétration des supports mécaniques et électronique (qui embarque les fonctions automatique et informatique). Intégration fonctionnelle : Apport de fonctions de détection, de communication, de traitement de l’information et de rétroaction aux fonctions mécaniques de base.

• D’une manière générale, les descriptions de la mécatronique mettent toutes en avant les points suivants :

• Pluridisciplinarité : La mécatronique est la discipline qui regroupe mécanique, électronique, informatique, automatique, etc. Simultanéité : Les disciplines citées ci-dessus doivent être présente en même temps pour caractériser la mécatronique. La compacité : La mécatronique regroupe l’ensemble des moyens nécessaires à la production de produits industriels compacts.

• La performance, la fiabilité et la miniaturisation : L’association des différentes techniques composant la mécatronique doivent permettre l’augmentation de la performance et de la fiabilité des produits ainsi que leur miniaturisation.

L’intégration mécatronique

En tant que démarche, la mécatronique permet de supprimer la distance entre la mécanique et l’électronique par une forte intégration, avant d’aboutir à des produits réellement  mécatroniques, l’intégration a nécessité les étapes suivantes :

Après la normalisation de la mécatronique par l’AFNOR, montrant au passage l’avancement de l’industrie française en matière de mécatronique, ce pourrait bien être à la norme internationale ISO de se pencher très prochainement sur cette discipline montante qu’est la mécatronique.

Source :

http://www.docstoc.com/

Thésame : http://www.thesame-innovation.com

Articles similaires:

    None Found

Tags: ,

Commentaires fermés pour cet article.

Retrouvez-nous sur

mai 2019
L Ma Me J V S D
« mai    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Messages récents du forum