De la mécatronique dans les blocs opératoires

Par

Da Vinci SystemLa laparoscopie est une technique chirurgicale qui consiste à opérer à l’aide de longs instruments (équipés de caméras) à travers les parois du corps humain. Cette technique révolutionnaire car très peu invasive, limite cicatrices et douleurs, rendant ainsi la période post-opératoire nettement plus agréable pour le patient. Cependant, plusieurs inconvénients viennent entacher la laparoscopie manuelle. Ainsi, une mauvaise perception des profondeurs, des caméras peu contrôlables et le nombre réduit de degrés de liberté possibles pour l’instrument chirurgical viennent noircir le tableau. Ces lacunes pèsent immanquablement sur la fatigue et donc la concentration du chirurgien, exposant ainsi les patients à l’erreur humaine.

Afin de pallier ces défauts humains, la société américaine Heartport Inc, associée aux laboratoires du MIT et de Standford entre autres, a développé le Da Vinci System, qui consiste d’un coté en une console équipée de deux manipulateurs et d’un système de visionnage permettant au chirurgien de voir ce qu’il fait à l’intérieur du patient, et de l’autre coté en divers instruments de chirurgie qui eux agiront directement dans le corps opéré grâce à seulement cinq petites incisions de moins de 1cm. Le chirurgien peut alors de l’autre côté du bloc opératoire opérer depuis sa console qui retransmet en temps réel chacun de ses mouvements. Inversement la résistance et l’inertie du patient sont restituées dans les mains du chirurgien grâce à un système de retour de force.

Grâce à plus de trente moteurs haute précision situés au cœur de chaque instrument, le système parvient à recréer très fidèlement les mouvements d’un praticien expérimenté. Ces moteurs sont par ailleurs conçus avec des rotors non ferreux afin de supprimer les champs magnétiques nuisibles dans une salle d’opération. Certains d’entre eux servent à mouvoir les instruments (fonctionnement moteur classique) alors que ceux situés dans la console du docteur fonctionnent en esclave afin de capter les mouvements du chirurgien. Dans les deux cas, une précision extrême est nécessaire à l’efficacité du système.

Da Vinci System5A gauche : un instrument de suture, à droite : un endoscope utilisé par le Da Vinci System

Face à la complexité de fonctionnement du système, des doctorants de l’université du Nebraska ont même créé un centre d’apprentissage destiné aux chirurgiens souhaitant maitriser cette technologie de pointe. Grâce au logiciel LabVIEW, une plateforme d’entrainement a été montée, celle-ci est conçue pour mesurer les performances du chirurgien et vérifier que les gestes sont précis pendant une opération, elle intègre également un retour visuel réaliste afin de garder le chirurgien dans un environnement plus vrai que nature.

Incluant des technologies de pointe, le Da Vinci System apparait comme une véritable prouesse technologique qui sera sans aucun doute d’une aide précieuse dans le développement et le perfectionnement des techniques de chirurgie micro-invasives, réduisant ainsi la durée des séjours post-opératoires. Voilà donc un système qui pourrait bien indirectement aider à limiter les dépenses de santé publique dans les années à venir.

chirurgie mécatronique

Vue d’ensemble du Da Vinci System

Sources : http://www.designnews.com/

Articles similaires:

    None Found

Tags: , , ,

Commentaires fermés pour cet article.

Retrouvez-nous sur

août 2017
L Ma Me J V S D
« mai    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Messages récents du forum